Paris Games Week

Introduction

Du 27 au 31 Octobre 2010 à eu lieu à Paris la PGW, un tout nouveau salon sur le jeu vidéo réunissant tous les grands acteurs du monde vidéo-ludique : Sony, Microsoft, Nitendo, Square Soft, Ubisoft, EA, Frogster, ... et NCsoft ! Ce dernier disposait d’un stand permettant de tester leurs dernières productions, à savoir d’Aion : Assault on Balauréa et surtout la démonstration de Guild Wars 2 en français !.

Voici donc ici un compte rendu de l‘événement écrit par notre équipe sur place. Une page spéciale est dédiée au rassemblement de la communauté : une après-midi spéciale pour les fansites et tous les fans de Guild Wars 2. Enfin des interviews faites par nos équipes ou par des joueurs afin de répondre à toutes vos questions !

Compte rendu

Rassemblement de la communauté

Le rassemblement de la communauté était un événement proposé par Stéphane Lo Presti afin de réunir toute la communauté francophone de Guild Wars, que ce soit les joueurs ou les fansites. Ainsi, le stand d’ArenaNet était dédié à la communauté le samedi de 15h à 16h30. Le planning était simple : 1h30 de divertissement encadré par les fansites présents : Luna Atra, Mondes Persistants et Univers Virtuels.

Cela a commencé par 30 minutes de présentation de chaque fansite. Chaque représentant était sur scène et répondait aux questions de Stéphane : l’histoire du site, son fonctionnement, son équipe, son actualité, ... Cela a révélé les fansites sous un autre angle, celui d’un ensemble de joueurs passionnés qui consacre leur temps à la communauté. Ensuite, nous avons fait le premier WvW de l’histoire de Guild Wars : la foule est scindé en deux et l‘équipe criant le plus fort les mots annoncés par Stéphane (Guild Wars !, Arena Net !, ...) a le droit à une pluie de T-shirt Guild Wars 2.

Ensuite on s’est séparé en 4 groupes dispersé dans le hall de la PGW. Les joueurs devaient alors nous retrouver pour participer aux activités : un tournoi de Pierre/Papier/Ciseaux et un quizz. C‘était l’occasion pour les joueurs et les fansites de communiquer directement. Une fois terminé, les finalistes de chaque groupe se sont affrontés sur scène et le grand gagnant a même pu affronter un staff NCSoft (hélas il a perdu). Ces derniers ont eux le droit à de gros cadeaux : des souris Razer et des toiles de Daniel Dociu.

Pour finir, une nouvelle pluie de T-shirts par l’ensemble des équipes des fansites vient conclure le rassemblement.

Interviews

Communauté

Sikozu : La GamesCom et la PAX ont provoqué beaucoup de réactions près des fans. Avez-vous eu le temps de dresser un premier bilan de ces 2 salons ?

Izzy Cartwright : Beaucoup de petites choses ont été modifiées. Par exemple, le linceul de la mort ne nécessite plus de temps d’incantation : il est instantané. De même, des modifications ont été apportées aux animations et au climat.

Sikozu : Qu’elles sont les éléments surprenant pour eux dans les réactions de la communauté? Percevez-vous des différences entre les USA, l’Europe et l’Asie au niveau des réactions / mobilisations communautaires?

Stéphane Lo Presti : Finalement il n’y a pas ou peu de différences entres les communautés américaines et européennes. Les retours et les remarques sur les salons sont globalement identiques. Pas non plus de réactions surprenantes et marquantes. Par contre, beaucoup de designers et de membres du staff s’amusent à observer les joueurs qui testent le jeu. Au-delà des fans de GW qui cherchent machinalement leur profession secondaire, certains designers sont amusés et surpris de ce que chaque joueur fait de la démo. (Ndlr : il y a beaucoup de possibilités puisque le contenu de la démo est très complet.) Certains joueurs se lancent dans l’action en essayant d’aller le plus loin possible, d’autre ne vont s’attacher qu‘à regarder 3 points bien précis du jeu et n’auront quasiment pas combattu lorsque le temps de démo sera écoulé. D’autres encore vont simplement profiter du paysage.

Système

Sikozu : Qu’en est-il des potions d’énergie ?

Izzy Cartwright : Plus les designers jouent à GW2, plus ils sont convaincus de leur utilité. Le soin, les attaques et les esquives consomment beaucoup d’énergie. L’utilisation de potions d’énergie permet de répondre aux besoins d’équilibrage du jeu. Pour autant, leur existence ne supprime pas la gestion d’énergie car durant le combat, le délai entre 2 utilisations de potions est relativement long. De plus, leur utilisation ne favorisera pas les joueurs possédant beaucoup de monnaie car elles sont très bon marché et donc accessible à tous.
Enfin, tout ceci ne veut pas dire que leur décision est ferme et définitive. Ils se laissent encore la possibilité de revenir là-dessus.

Sikozu : Les potions seront-elles intégrées à l’artisanat de GW2 ?

Izzy Cartwright : Je ne sais pas (sourire d’Izzy Cartwright)

Sikozu : Le système d’enchantement / maléfices de GW a été remplacé par des conditions positives et négatives. Quel été le but recherché en réalisant une telle modification ? Qu’est-ce que ce nouveau système apporte au jeu ?

Selon Izzy Cartwright cette modification ne vient pas d’une volonté de changer des éléments de GW, mais simplement du fait qu’ils ont abordé GW2 de manière différente. Au final, l’impact de ces changements au niveau du gameplay est peu important.

Sikozu : Concernant les “conditions bénéfiques” (bienfaits ?), elles pourront être achetées auprès de pnj. Certaines seront similaires aux bénédictions qu’accordent les dieux dans GW (en s’agenouillant devant leur statue et moyennant une offrande de pièces d’or, on obtient instantanément un bonus).

Stéphane Lo Presti : Ce système a été mis en place afin de répondes aux problématiques d‘équilibrage du jeu et afin de permettre une grande diversité des éléments du jeu tout en les rendant accessibles à tous.

Sikozu : Nous avons découvert il y a peu le nécromant. Pouvez-vous nous donner des exemples de combinaisons possibles avec les autres classes ?

Stéphane Lo Presti : Un exemple tout simple reprend le principe du champ statique de l‘élémentaliste associé aux attaques d’un guerrier. Le nécromant peut créer des zones qui empoisonnent les ennemis. Un guerrier allié combattant dans cette zone verra ses attaques de mêlée devenir des attaques empoisonnées. Le nécromant peut appliquer ce même principe à ses serviteurs qui porteront eux aussi des attaques empoisonnées.

Sikozu : Pour le moment aucune classe d’avantage centrée sur le soutien que les autres n’a été dévoilée. Que pouvez vous répondre à ceux qui s’inquiètent de voir disparaitre toute une partie du gameplay défensif de Guild Wars ?

Stéphane Lo Presti : On peut remarquer dans les classes déjà dévoilées que certaines sont plus appropriées que d’autres. Par exemple, le nécromant peut être joué de manière très “défensive”. C’est aussi le cas de l‘élémentaliste (bien qu’il soit plus offensif lorsqu’il se trouve à distance de ses ennemis). Sans parler des classes qui n’ont pas encore été dévoilées, il est possibles d’affirmer que les joueurs qui aiment faire du soutien auront à leur disposition des classes leur permettant d’en faire. (Ndlr : très forte insistance sur le fait que “oui les joueurs qui aiment le faire pourront faire du soutien”... mais impossible d’en savoir plus sur les professions non dévoilées)

Sikozu : Comment le système de sidekick va-t-il fonctionner ?

Stéphane Lo Presti : Le système de sidekick comprend un ensemble de mécanismes qui sont encore en développement. Il n’est donc pas possible de décrire dans le détail de quelle manière il fonctionnera. On peut cependant affirmer que ces mécanismes s’appliqueront dans les deux sens : soit à un joueur de niveau élevé afin qu’il puisse jouer avec un joueur de faible niveau sans one-shot un ennemi et tout en y trouvant de l’intérêt, soit à un joueur de faible niveau souhaitant se battre aux côté d’un joueur plus haut niveau que lui.

Sikozu : Outre un jeton pour un objet, que gagne-t-on lorsqu’on termine un donjon en mode exploration ? (argent, karma, xp ?)

Stéphane Lo Presti : Il y aura des récompenses de ce type. Ces détails sont en cours de finalisation.

Sikozu : Comment va fonctionner le lien compte/personnage ? Quels seront les éléments communs à tous les personnages d’un même compte ?

Stéphane Lo Presti : Nous ne pouvons pas encore répondre à ces questions.

Lothar : Kristen Perry nous a dit à travers le blog d’ArenaNet que les couleurs des teintures seront à débloquer. Pouvous-nous avoir plus de détails ?

Stéphane Lo Presti : Cela n’a pas encore été fixé, je ne peux donc rien dire de plus.

Lothar : Lors de la démo, les compétences étaient vendues par un marchand, cette méthode sera-t-elle conservé ? Utilisée pour toutes les compétences ?

Stéphane Lo Presti : On a pas encore tous les détails pour en parler : on ne va pas juste dire “celle-ci on la récupère comme ça” sans pouvoir dire comment on fait pour les autres.

Lothar : Conçu comme un MMO, GW2 aura forcément une mécanique de jeu et d‘équilibrage différent en prenant compte l‘équipement, les niveaux et les compétences à moitié pré-déterminées. Comment cela sera-t-il équilibré ? Le combat va-t-il se déterminé sur l‘équipement des joueurs ? Leurs aptitudes personnelles de joueurs ? Sur le travail en équipe ?

Stéphane Lo Presti : Ce qu’il faut aussi savoir c’est que le Pvp compétitif est construit pour mettre en avant le talent des joueurs : le personnage y va et tout le monde débloquent toutes les compétences, toutes les armes, toutes les armures, toutes les aptitudes. Tous le monde est mis a pied d‘égalité.
Du point de vue philosophique c’est normal qu’on va pas privilégier l‘équipement par rapport a la compétence mais c’est toujours une question d‘équilibrage et on voit très bien sur les forums certaines personnes qui discutent de compétences, équipements particuliers… Mais en général, notre principe nous on est claire sur ce point, on veut pas changer fondamentalement de Guildwars à GuildWars 2. On va rester sur une base ou le choix des compétences est important, c’est ça qui nous occupe énormément. Mais il y a aussi des armes, il y a le choix d’armes avec le Guerrier, il y a tout un tas de choses compliqués qu’on ne pourrait expliquer mais on veut pas que GuildWars 2 devienne un jeu où vous allez être emprisonné par des joueurs.

Lothar : A propos de l‘équipement, on a retrouvé dans la démo le système d’amélioration annoncé dans le blog : on applique des sortes de runes (Ecu de la Légion / Talisman de la Légion) à chaque partie de l’armure et les bonus augmentent en fonction du nombre de bonus du même nom. Est-ce le seul moyen pour améliorer son équipement ? Pourra-t-on appliqués plusieurs bonus par armures ?

Stéphane Lo Presti : Nous ne savons pas encore exactement.

Lothar : La description actuelle des compétences est très simple : il n’y a que l’effet sans donner sa puissance par des chiffres. Nous ne savons pas comment intervient les bonus d’armure, les bonus de compétences, ... Et donc on ne sait pas si il vaut mieux augmenter sa vie ou sa résistance. Est-ce normal ?

Izzy Cartwright : La démonstration ne présente pas ces éléments car ce n’est pas son objectif. Tous ces chiffres existent cependant, on peut trouver sa classe d’armure en cherchant bien dans son inventaire. Mais dans sa version finale, le jeu détaillera comme pour GW1 l’effet de chaque compétence par des chiffres, et toutes les équations du jeu seront connus pour ceux qui cherchent la performance maximale.

Lothar : Comment les mécaniques de sauts et de roulades interviendront dans la dynamique du jeu ?

Izzy Cartwright : Les sauts et les roulades sont deux éléments qui fonctionnent très différemment.
Le saut est juste fait pour rendre les déplacements plus agréable et plus naturel. Si vous ne voulez pas contourner une barrière, il suffit de passer au dessus. Le saut permet une meilleure expérience de jeu. Cependant en combat le saut est inutile : il nous ralenti et n‘évite pas les attaques.
A l’inverse, la roulade permet d‘éviter des attaques, de passer derrière son adversaire, de se déplacer plus vite. Pour cette raison, faire une roulade coûte de l‘énergie, il faut donc savoir la maitriser sans en abuser car c’est une technique très puissante.

Univers

Sikozu : Nous avons connaissance de 3 familiers aquatiques (méduse, requin et poisson cuirassé). Nous en connaissons aussi quelques uns qui sont terrestres. Quels sont les familiers amphibies ?

Stéphane Lo Presti : De nombreux familiers sont encore à l‘étude et leur présence dans la version finale du jeu n’a pas encore été validée. C’est la raison pour laquelle nous ne pouvons pas en dévoiler de nouveaux.

Sikozu : On remarque dans la démo que les familiers sont spécifiques aux races. Pouvez-vous nous donner des exemples de familiers réservés aux Norns, aux Asuras et aux Sylvaris ? Cela signifie-t-il qu’un personnage humain ne pourra jamais accéder à un familier asura ?

Stéphane Lo Presti : Il n’est pas possible de les présenter aujourd’hui (pour les même raisons que celles évoquées précédemment). Par contre, toujours dans l’esprit de ne pas restreindre les possibilités liées au choix d’une race, les joueurs pourront accéder à une partie des familiers réservés aux autres races. D’autres familiers resteront exclusifs à une race.

Sikozu : Les joueurs attendent avec impatience de découvrir une nouvelle profession. Auront-ils ce plaisir dans les prochains jours ?

Stéphane Lo Presti : Vous le découvrirez quand la nouvelle profession sera annoncée.

Sikozu : Permettra-t-il à un joueur de faible niveau de traverser toutes les zones du jeu sous l‘égide d’un niveau 80 ?

Stéphane Lo Presti : Clairement non. Ce n’est pas le but recherché. Le système sera limité.

Sikozu : Dans de nombreux screens et art-works, on peut voir différente machine, cela va des excavatrices de la fournaise au dirigeables en passant par les golems et les robots géants . A quel point ces technologies influencent-t-elle le jeu ? Serons-nous souvent amenés à devoir utiliser des machines ou en combattre ?

Stéphane Lo Presti : La technologie et donc les machines font partie intégrante du jeu. On les retrouvera donc dans les différentes régions de la Tyrie. Chaque race possède sa propre technologie et les machines rencontrées aux quatre coins de la Tyrie sont donc spécifiques de ces races. A ce propos, ils ne faut pas que les joueurs hésitent à explorer les zones accessibles de la démo. Ils pourraient découvrir certaines de ces machines… (ndlr : pour ceux qui vont tester la démo dans les jours qui suivent, vous savez ce qu’il vou sreste à faire !)

Sikozu : Certains donjons seront-ils liés à une race (jouable ou non) ?

Stéphane Lo Presti : Oui en effet. Ces donjons s’intègreront de manière logique à la géographie et à l’histoire des lieux : pourquoi cette race se trouve-t-elle dans ce donjon ? que fait-elle là ? ...

Sikozu : Pouvons-nous avoir un indice sur le bonus accordé aux Dieux parmi les hommes ?

Stéphane Lo Presti : Il s’agira de quelque chose à part. Ce sera un titre qui sera transposé dans GW2. Il ne s’agira pas d’un simple titre conférant un “+15 en force” mais de quelque chose de plus complexe.